Santé

Dépistage organisé du cancer colorectal

Dépistage organisé du cancer colorectal en Essonne, des résultats encourageants mais une participation insuffisante.

 En France, le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent en France et la 2e cause de décès par cancer. Mais dépisté à temps, dans 9 cas sur 10, un cancer colorectal peut être guéri.


Pour la 7e année consécutive, le mois de mars sera l’occasion de se mobiliser contre le cancer colorectal. Une campagne d’information et de communication nationale en faveur du dépistage du cancer colorectal est organisée.

Pour l’année 2013, le taux de participation en Essonne est de 29%, ce qui est encore insuffisant. L’objectif national fixé à 50% de participation permettrait d’obtenir une réelle efficacité en diminuant la mortalité par cancer colorectal de 15 à 20%.

 

L’ADMC 91 (Association pour le Dépistage des Maladies Cancéreuses de l’Essonne) invite tous les 2 ans par courrier les hommes et les femmes de 50 à 74 ans à se rendre chez leurs médecins traitants. A l’occasion d’une consultation et muni de cette invitation, votre médecin traitant évaluera votre risque de cancer colorectal.

  • Si des membres de votre famille au 1er degré ont été atteints par un cancer ou des polypes de l'intestin, signalez-le à votre médecin qui étudiera alors avec vous des modalités de dépistage plus adaptées à votre cas.

  • Si vous n’avez pas de symptôme, ni de risque particulier: votre médecin vous remettra un test de recherche de sang dans les selles (matières fécales). Il vous expliquera quel est son objectif, son mode d’emploi et la signification du résultat.

 

Le test de dépistage  est simple d’utilisation, rapide, totalement indolore et il se réalise à domicile. Il consiste à rechercher la présence de sang invisible à l’œil nu dans les selles. Par ailleurs, le test est pris en charge à 100% par l’assurance maladie et les résultats vous sont envoyés ainsi qu’à votre médecin traitant dans un délai de 2 semaines.

 

Les résultats du test :

  • Dans 98 % des cas, le test est négatif et vous êtes invités à le renouveler 2 ans plus tard. Il est très important de refaire le test tous les 2 ans car certains polypes ou cancers ne saignent pas au moment des prélèvements des selles. Par ailleurs, si des signes d’alerte surviennent dans l’intervalle (présence de sang dans les selles, diarrhée, constipation, douleurs abdominales…) allez consulter votre médecin traitant sans attendre le délai de 2 ans.

  • Dans 2% des cas, le test est positif. Cela ne signifie pas que l’on a un cancer : il indique seulement que du sang a été détecté dans les selles. Votre médecin vous prescrira une coloscopie pour en déterminer l’origine.

 

A partir de 50 ans, puis tous les 2 ans, le bon réflexe, c’est de parler du dépistage du cancer colorectal avec votre médecin traitant.

 

l’Institut National du Cancer (INCa) : http://www.e-cancer.fr/

Association pour le Dépistage des Maladies Cancéreuses dans le département de l’Essonne

Centre Médical de Bligny

CS 30365

91640 FONTENAY LES BRIIS

Tél: 01 64 90 75 81

Mail: colorectal@admc91.org