Édito septembre 2016

Gironville sur Essonne - Newsletter #14

C’est déjà la rentrée ! Les enfants ont repris le chemin de l’école et tout le monde va retourner à ses activités, la tête pleine de projets et de bonnes résolutions. Vos élus vont en faire de même car cette année « scolaire » sera encore bien chargée, dans un contexte de restrictions budgétaires toujours croissantes.

Outre l’organisation des différentes élections, les réparations sur la voirie et les bâtiments suite aux inondations, notre Préfète nous a plusieurs fois réunis pour mettre l’accent sur la sécurité : aux abords des écoles où des mesures supplémentaires ont été mises en place, mais aussi au cours de chaque manifestation ou autre rassemblement. La vigilance de tous ne pourra que servir notre petite communauté.

 

Notre attention va aussi se porter sur le dossier du château. Certes, les travaux sont terminés et le budget communal équilibré. Mais le problème vient maintenant de notre Délégataire qui n’accepte pas la classification du gîte. En effet, au regard de la réfection et des aménagements effectués conformément au Permis de Construire accordé, le bâtiment est classé O (l’équivalent d’un hôtel). Or, le futur administrateur souhaite une classification de type R, permettant d’accueillir des enfants seuls dans les chambres. Cela n’est évidemment pas possible car, outre le fait d’être dans l’obligation de redéposer un permis, ouvrant par là-même à d’autres nouvelles mises aux normes (par exemple, un ascenseur serait rendu obligatoire), ce classement nécessite un désenfumage de chaque chambre, aménagement techniquement très compliqué à mettre en place vu l’architecture du château, avec un budget de réalisation totalement inaccessible pour notre commune. Le Délégataire estime donc que nous n’avons pas respecté nos engagements (alors que l’on peut tout à fait accueillir des enfants dans le bâtiment), mais participera toutefois à la commission de sécurité au mois de novembre. Nous sommes donc dans l’attente d’une décision en espérant que cela se décantera rapidement.

 

L’élaboration du PLU (Plan Local d’Urbanisme) continue et vous serez prochainement conviés à une nouvelle réunion d’informations. Notre village est visiblement attractif car il est un des seuls à ne pas voir diminuer son nombre d’habitants. Cette transition me permet de souhaiter la bienvenue à tous ceux qui viennent d’emménager.

 

Bon courage à tous ! Vive Gironville et vive la France !