Edito janvier 2015

Edito janvier 2015

Chères Gironvilloises, chers Gironvillois,

 

Tout d’abord, je vous présente au nom de l’ensemble du Conseil Municipal mes meilleurs vœux de bonheur et de réussite pour l’année 2015, mais aussi pour toutes celles qui suivent !

 

Nouvelle évolution au sein de la Communauté de Communes. Le préfet a tranché : suite aux nouvelles élections à Dannemois, la représentativité se fera conformément à l’article L 5211, qui prévoit une augmentation du nombre d’élus dans les grandes villes au détriment des petites municipalités. Toutefois, la loi autorise 10% de sièges supplémentaires, pourvus par ordre démographique parmi les communes ayant « perdu » un élu. Parmi celles-ci, on compte Gironville. Nous devrions donc conserver notre représentativité.

 

L’Etat continue à se désengager et à transférer ses compétences vers les Communes. En effet, à partir de juillet 2015, l’aide effectuée par la DDT pour instruire l’urbanisme n’existera plus. C’est pourquoi nous nous trouvons dans l’obligation de trouver un nouveau service instructeur, constitué de techniciens et de juristes. Plusieurs pistes sont à l’étude pour essayer de réduire les coûts (PNR, Intercommunalité…) mais cela vient encore impacter le budget de la Commune sur lequel sont déjà venus peser les rythmes scolaires, sans compter la diminution des dotations de l’Etat, le futur transfert de la compétence « rivière » et la responsabilité à venir de l’entretien des Routes Départementales.