Le château

Petit historique

Le chateau

 

Le château est composé d'un corps central à étage, à fronton triangulaire, avec à ses extrémités deux pavillons formant des ailes en retour. Le perron est en forme de fer à cheval, tandis que les toits sont mansardés. Il appartient à la famille de Laumoy, puis à la famille de Bizemont, également propriétaire d'autres fiefs dans la région. En 1803, le marquis de Bizemont fait don à la commune d'un terrain pour l'installation d'un nouveau cimetière. Ces terres sont revendues en 1863 à la comtesse de Pradel, petite-fille du marquis, à cause de l'accès difficile au cimetière et de l'effondrement des murs de clôture après de violentes pluies. La comtesse est chargée d'entretenir le mur, afin d'éviter la profanation des sépultures. Le château devient la propriété du comité d'entreprise de la société Rhône-Poulenc qui en fait une colonie de vacances. Il est ensuite racheté par la mairie et en 1992, une dépendance est transformée pour accueillir l'école maternelle intercommunale. Environ 19 ha du domaine, des marais, sont encore aménagés en promenade et classés espace naturel sensible avec l'aide du conseil général. Quant au château, façade et huisseries sont rénovées en 2001 grâce au département. Mais que faire de ce château, grande coquille vide de 600 m2 ? « On a pensé implanter une maison du parc ou une maison de retraite, mais cela coûtait trop cher », se souvient le maire, Alain Eeckeman. Les élus imaginent alors un gîte d'étape et de groupes qui accueillerait des touristes, en groupe ou en famille, et des séminaires mais aussi des classes transplantées. « Il y a une forte demande des écoles parisiennes qui ne veulent plus trop s'éloigner de la capitale », explique le maire, également professeur des écoles.
Le projet prévoit que le château abrite 80 lits (60 en configuration école maternelle) répartis dans une vingtaine de chambres, dont deux accessibles aux handicapés. Une salle de restaurant, une cuisine centrale et un centre de loisirs seront installés dans des dépendances toujours libres.
Mais, avant cela, il faudra refaire tout l'intérieur du château, aujourd'hui délabré. Coût total des travaux : 2,5 M€ financés à 80% par le département, la région et la réserve parlementaire du député local, l'UMP Franck Marlin. La gestion a été déléguée à un organisme de tourisme associatif qui reversera un loyer à la commune. Manière pour cette dernière de se rembourser de l'argent qu'elle-même met sur la table. Les travaux ont commencé au cours de l'été 2013 et devraient duré 18 mois. (Sources : Tigris / Flohic Editions, œuvre collective et extrait du Parisien du 17/10/2010).

La gestion de l'accueil sur le site sera assurée par Odcvl qui est une des associations pionnières de l'Éducation Populaire et du droit aux vacances pour tous.

Odcvl

Lien vers la page facebook du château : https://www.facebook.com/Chateau.Gironville?ref=hl

Si vous souhaitez suivre l'avancée des travaux, rendez-vous dans notre album photos.

 

Les commentaires sont clôturés